MASSACRE DANS LES BIBLIOTHÈQUES !

Par Elisabeth NOËL, le 15 Janvier 2014

La Bibliothèque interuniversitaire de santé (BIUS) vient d’annoncer sur son blog une vague de désabonnement pour contraintes budgétaires. Ces désabonnements concernent plus de la moitié des bases de données (12 sur 22, dont Francis et Pascal dont se désabonnent aussi d’autres bibliothèques comme Doc’Insa à Lyon), 8 000 périodiques électroniques (sur environ 11 500), dont certains majeurs dans le domaine médical (JAMA), 1 000 revues imprimées sur 1 035…

Si la BIUS n’est pas la seule à signaler des désabonnements (voir par exemple Paris Descartes), le fait qu’elle soit bibliothèque de référence en France, centre d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique (CADIST) pour la médecine, l’odontologie et la cosmétologie, est révélateur de la difficulté qu’éprouvent les bibliothèques universitaires actuellement.

Pour des raisons similaires, la bibliothèque de l’Université de Montréal s’apprête elle aussi à supprimer 1 142 périodiques de la collection Wiley Online Librarysur 1 510. Ces suppressions sont justifiées (critères utilisés pour la suppression, dans la liste des abonnements annulés), accompagnées d’une large réflexion, expliquant clairement l’alternative entre désabonnement de périodiques et compression des acquisitions d’ouvrages. 

Lire la suite : Contraintes budgétaires et désabonnements 2014, blog de la BIUSanté, 7 janvier 2014.

http://www.enssib.fr/breves/2014/01/15/massacre-dans-les-bibliotheques?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=massacre-dans-les-bibliotheques-enssib&utm_reader=feedly

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s